Ayiti Cheri

Haiti PostcardUn mois après le tremblement de terre du 12 janvier, 15 milliards de dollars américains ont été mis a disposition pour les mesures d’émergence et le suivi de la reconstruction du pays. Les bailleurs venaient des Etats Unis, Europe, Amérique du Sud etc. Evidemment, la catastrophe fut tellement choquant que n’importe quel pays contribua à la reprise du cette torturée Haiti. Donc, on a commencé a recueillir les morts, à la hâte pour éviter des épidémies, à libérer les routes, à donner tentes et nourritures aux affectés.

Quatre années sont passées depuis ce jour là. On dit que “heureusement” Haiti est retournées à la “normalité”. Comme à dire “mission accomplished”. Le 89% des ces qui vivaient dans les tentes, dedans les camps des réfugiés, maintenant vivent sous toits de tôles, n’import où parce que n’importait où s’installer aux temps de la destruction et du choléra. Les routes sont libres et les ponts reconstruites. L’eau c’est traitée par osmose inverse, sa portabilité c’est garantie. Partout sont nés centres de santé, hôpitaux, cliniques. Tout le monde a accès aux traitements.

Mais…

Normalité pour Haiti c’est tout cela plus insécurité alimentaire, insécurité de logement, insécurité de droits de propriété, défaut d’accès à l’eau, désastre routier, compétition (et pas coopération) d’assistance sanitaire, dénutrition, zones rurales abandonnées, balkanisation de l’intervention humanitaire, défaut de soutenabilité environnementale et désastre écologique. Cela c’est la normalité haïtienne. Tout ce qu’on a pu obtenir avec autant d’argent après le séisme. Avec 15 milliards de dollars dans un pays où le PIB non plus arrive à 8.

Une sole question (que le même Président haïtien pas très sincère se pose): où est allé tout cet argent?

Comments

comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *